ACCUEIL LE CISAB BURKINA FAS...CINANT BF.INFO ADHESION CONTACT

Economie

BURKINA FASO
Un des plus grands réformateurs 2006 / 2007


La Société financière internationale (SFI), a classé le Burkina Faso comme un des plus grands réformateurs en Afrique, en matière d’affaires, au titre de l’année 2006-2007.

Le Burkina Faso : parmi les réformateurs performants…

Le 8 novembre dernier, le Burkina Faso s’est vu décerner le prix du Club des meilleurs réformateurs dans le climat des affaires en Afrique sub-saharienne, attribué par la Société financière internationale (IFC). A cette occasion, le ministre du Commerce, de la Promotion de l’entreprise et de l’Artisanat, M. Mamadou Sanou a tenu à rappeler qu’il y a encore peu de temps, le pays était cité parmi les nations rigides en matière de création et de gestion d’entreprises. Mais des réformes ont été entreprises et permettent au Burkina Faso de passer de la 154ème place (sur 155 pays) en 2004 à celle de 161ème (sur 178) en 2006 dans l’étude « Doing Business 2008 » de l’IFC.

Selon ce rapport, le pays « a mis en place au Palais de justice des tribunaux de commerce spécialisés, et a diminué les coûts d’exécution du jugement en réduisant les droits d’enregistrement de 4% à 2% du montant du jugement. Le coût de l’enregistrement de propriété a été réduit à 12,2% de la valeur du bien.

Par ailleurs, un guichet unique chargé de l’enregistrement de sociétés a permis de ramener le délai de création d’entreprise à 18 jours ». « Le gouvernement, a martelé le ministre Mamadou Sanou, poursuivra les réformes ». Il a annoncé, en ce sens, la création d’un Conseil présidentiel de l’investissement au Burkina Faso, qui sera présidé par le Chef de l’Etat, et dont le travail consistera à coordonner l’ensemble des structures (ministérielles ou non) impliquées dans l’assainissement du climat des affaires.




Claudine Joseph,
Secrétaire Générale des Etats Généraux de la Culture

"C'est la quatrième fois que je me rends au Burkina Faso avec toujours le même plaisir de constater et de partager avec son Président Blaise Compaoré combien la culture est essentielle pour le développement de son pays. Tout d'abord le cinéma, une référence sur le Continent Africain avec le FESPACO devenu un pôle cinématographique mondial. J'ai as...
Lire la suite

Pascal Chaigneau,
Administrateur Général du C.E.D.S.

"Pendant que se déroulait le FESPACO, la médiation burkinabè déployait tous ses efforts pour obtenir un accord sur la Côte d'Ivoire.
Après les errements et les vicissitudes des accords de Marcoussis, de Kléber, d'Accra et de Prétoria, les accords de Ouagadougou offrent enfin une vraie lumière d'espoir pour une solution en Côte d'Ivoire. Du ...
Lire la suite

LE TEMPS (Quotidien Suisse)
« Réussir loin du mirage occidental »

Au "pays des hommes intègres", la société multiplie les initiatives pour trouver un modèle de développement fondé sur une gestion responsable, constate le quotidien suisse Le Temps.
Des feux épars dans la brousse. Lorsqu'on survole de nuit le Burkina Faso, on aperçoit à des kilomètres à la ronde les lumières d'Ouagadougou, la capitale, une ...
Lire la suite
ACCUEIL LE CISAB BURKINA FAS...CINANT BF.INFO ADHESION CONTACT

24 Avenue Perrichont, 75016 Paris France
Email : cisabinfo@aol.com
Tél : +33 1 42 30 78 00