ACCUEIL LE CISAB BURKINA FAS...CINANT BF.INFO ADHESION CONTACT

Economie

BURKINA FASO
Un des plus grands réformateurs 2006 / 2007


La Société financière internationale (SFI), a classé le Burkina Faso comme un des plus grands réformateurs en Afrique, en matière d’affaires, au titre de l’année 2006-2007.

Le Burkina Faso : parmi les réformateurs performants…

Le 8 novembre dernier, le Burkina Faso s’est vu décerner le prix du Club des meilleurs réformateurs dans le climat des affaires en Afrique sub-saharienne, attribué par la Société financière internationale (IFC). A cette occasion, le ministre du Commerce, de la Promotion de l’entreprise et de l’Artisanat, M. Mamadou Sanou a tenu à rappeler qu’il y a encore peu de temps, le pays était cité parmi les nations rigides en matière de création et de gestion d’entreprises. Mais des réformes ont été entreprises et permettent au Burkina Faso de passer de la 154ème place (sur 155 pays) en 2004 à celle de 161ème (sur 178) en 2006 dans l’étude « Doing Business 2008 » de l’IFC.

Selon ce rapport, le pays « a mis en place au Palais de justice des tribunaux de commerce spécialisés, et a diminué les coûts d’exécution du jugement en réduisant les droits d’enregistrement de 4% à 2% du montant du jugement. Le coût de l’enregistrement de propriété a été réduit à 12,2% de la valeur du bien.

Par ailleurs, un guichet unique chargé de l’enregistrement de sociétés a permis de ramener le délai de création d’entreprise à 18 jours ». « Le gouvernement, a martelé le ministre Mamadou Sanou, poursuivra les réformes ». Il a annoncé, en ce sens, la création d’un Conseil présidentiel de l’investissement au Burkina Faso, qui sera présidé par le Chef de l’Etat, et dont le travail consistera à coordonner l’ensemble des structures (ministérielles ou non) impliquées dans l’assainissement du climat des affaires.




Le CIAN (Conseil des Investisseurs en Afrique Noire)

Selon le CIAN les piliers de l’économie burkinabè restent et demeurent les télécommunications, la sécurité, le secteur bancaire ainsi que sa légendaire qualité de main d’oeuvre. Deux points faibles en revanche, le coût de l’énergie et l’importance du secteur informel (pourtant considérablement réduit ces dernières années). <...
Lire la suite

Pierre Protar
Ancien Ambassadeur de la Communauté Européenne

« Le Burkina Faso : un exemple de volontarisme et de bonne gouvernance Voilà un pays qui reste déterminé à avancer sur la voie difficile du développement. A cet égard, les exemples sont nombreux, éloquents, les chantiers se multiplient, notamment en vue de diversifier l'économie burkinabè dont la dépendance à l'égard du coton présente des risques p...
Lire la suite

Nina Montagné
19 ans, Etudiante de 2e année (Arts du spectacle) Université de Paris VIII

« Je ne connaissais pas l'Afrique. Au premier abord cette rencontre fut pour moi, certes, étrange et dépaysante, mais si enthousiasmante ! Ici, dès le premier abord, ce fut presque dérangeant, inconnu, trop étrange, totalement dépaysant mais d'autant plus enthousiasmant. Du Nord au Sud, des dunes désertiques du Sahel aux végétations luxuriantes de ...
Lire la suite
ACCUEIL LE CISAB BURKINA FAS...CINANT BF.INFO ADHESION CONTACT

24 Avenue Perrichont, 75016 Paris France
Email : cisabinfo@aol.com
Tél : +33 1 42 30 78 00