ACCUEIL LE CISAB BURKINA FAS...CINANT BF.INFO ADHESION CONTACT

Economie

ECONOMIE
Le Burkina, sixième meilleur réformateur mondial…


Pour cette sixième édition du rapport « Doing Business », rendue public le 10 septembre dernier, le Burkina Faso confirme la tendance de fond déjà saluée l’an passé : le climat des affaires continue de s’améliorer sensiblement au Pays des Hommes intègres. Aujourd’hui deuxième réformateur d’Afrique, le Faso peut également se féliciter de figurer à la sixième position du classement mondial des pays qui ont le plus amélioré leur réglementation économique. Il est vrai que ces douze derniers mois, le Burkina Faso s’est doté d’un nouveau code du travail et entériné parallèlement des réformes relatives au transfert de propriété, à l’octroi des permis de construire et à la fiscalité. Ces nouvelles dispositions, parce qu’elles facilitent également l’embauche à temps partiel, favorisent très sensiblement le basculement d’une partie de l’économie dite « informelle » dans le champ des activités juridiquement établies.
Plus largement, toujours selon le rapport 2009, l’Afrique a connu une année record en matière de transformations réglementaires visant à faciliter la pratique des affaires : 28 pays ont en effet adopté quelque 58 réformes, ce qui permet à deux autres pays africains de figurer aux côtés du Burkina Faso parmi les dix premiers réformateurs du monde. Il s’agit du Sénégal (5ème) et du Botswana (7ème).
L’étude Doing Business, réalisée chaque année par la Société financière internationale (SFI) et la Banque mondiale, classe 181 pays en fonction de dix indicateurs relatifs au climat des affaires. Ces critères concernent les délais et coûts d’application de la réglementation nationale relative à la création, l’exploitation et la fermeture d’une entreprise, au commerce transfrontalier et au paiement des taxes et impôts. Le programme mobilise plus de 6 700 experts locaux – consultants, juristes, comptables et fonctionnaires - et professeurs d’université à travers le monde.
Au classement général des 181 nations, le Burkina Faso se situe donc désormais au 148ème rang, et a gagné seize places par rapport à l’exercice précédent. Bien plus qu’une statistique « froide », cette progression prouve que la création d’entreprises – et donc d’emplois – au Burkina Faso devient chaque année plus simple, plus moderne et mieux adaptée aux exigences d’une compétition sous-régionale, voire continentale.



Alice Chaudemanche
Ecole Normale Supérieure de Lyon

Dans un pays où l’on dit Bonsoir à partir de l’après midi, sans chercher midi à quatorze heure disons qu’il y a des différences dans la familiarité. On m’avait dit redit et répété « Burkina Faso » ça veut dire « Pays des hommes intègres », c’est beau. Mais surtout je savais q...
Lire la suite

Christophe-André Frassa, Sénateur Représentant les Français établis hors de France

Je connais le Burkina Faso depuis maintenant plus de dix ans. J’y reviens régulièrement et j’y compte de nombreux amis. Mais, plutôt que de parler de ce beau pays que j’ai appris à aimer, je souhaiterais évoquer une expérience nouvelle, jusque-là rêvée...
Lire la suite

Patrick Poivre d'Avor, journaliste

«Le Burkina Faso : Pays passionnant, travailleur et qui croit en lui : on ferait bien de s’en inspirer... »
Lire la suite
ACCUEIL LE CISAB BURKINA FAS...CINANT BF.INFO ADHESION CONTACT

24 Avenue Perrichont, 75016 Paris France
Email : cisabinfo@aol.com
Tél : +33 1 42 30 78 00