ACCUEIL LE CISAB BURKINA FAS...CINANT BF.INFO ADHESION CONTACT

Economie

ECONOMIE
Le Burkina, sixième meilleur réformateur mondial…


Pour cette sixième édition du rapport « Doing Business », rendue public le 10 septembre dernier, le Burkina Faso confirme la tendance de fond déjà saluée l’an passé : le climat des affaires continue de s’améliorer sensiblement au Pays des Hommes intègres. Aujourd’hui deuxième réformateur d’Afrique, le Faso peut également se féliciter de figurer à la sixième position du classement mondial des pays qui ont le plus amélioré leur réglementation économique. Il est vrai que ces douze derniers mois, le Burkina Faso s’est doté d’un nouveau code du travail et entériné parallèlement des réformes relatives au transfert de propriété, à l’octroi des permis de construire et à la fiscalité. Ces nouvelles dispositions, parce qu’elles facilitent également l’embauche à temps partiel, favorisent très sensiblement le basculement d’une partie de l’économie dite « informelle » dans le champ des activités juridiquement établies.
Plus largement, toujours selon le rapport 2009, l’Afrique a connu une année record en matière de transformations réglementaires visant à faciliter la pratique des affaires : 28 pays ont en effet adopté quelque 58 réformes, ce qui permet à deux autres pays africains de figurer aux côtés du Burkina Faso parmi les dix premiers réformateurs du monde. Il s’agit du Sénégal (5ème) et du Botswana (7ème).
L’étude Doing Business, réalisée chaque année par la Société financière internationale (SFI) et la Banque mondiale, classe 181 pays en fonction de dix indicateurs relatifs au climat des affaires. Ces critères concernent les délais et coûts d’application de la réglementation nationale relative à la création, l’exploitation et la fermeture d’une entreprise, au commerce transfrontalier et au paiement des taxes et impôts. Le programme mobilise plus de 6 700 experts locaux – consultants, juristes, comptables et fonctionnaires - et professeurs d’université à travers le monde.
Au classement général des 181 nations, le Burkina Faso se situe donc désormais au 148ème rang, et a gagné seize places par rapport à l’exercice précédent. Bien plus qu’une statistique « froide », cette progression prouve que la création d’entreprises – et donc d’emplois – au Burkina Faso devient chaque année plus simple, plus moderne et mieux adaptée aux exigences d’une compétition sous-régionale, voire continentale.



Le CIAN (Conseil des Investisseurs en Afrique Noire)

Selon le CIAN les piliers de l’économie burkinabè restent et demeurent les télécommunications, la sécurité, le secteur bancaire ainsi que sa légendaire qualité de main d’oeuvre. Deux points faibles en revanche, le coût de l’énergie et l’importance du secteur informel (pourtant considérablement réduit ces dernières années). <...
Lire la suite

Pierre Protar
Ancien Ambassadeur de la Communauté Européenne

« Le Burkina Faso : un exemple de volontarisme et de bonne gouvernance Voilà un pays qui reste déterminé à avancer sur la voie difficile du développement. A cet égard, les exemples sont nombreux, éloquents, les chantiers se multiplient, notamment en vue de diversifier l'économie burkinabè dont la dépendance à l'égard du coton présente des risques p...
Lire la suite

Nina Montagné
19 ans, Etudiante de 2e année (Arts du spectacle) Université de Paris VIII

« Je ne connaissais pas l'Afrique. Au premier abord cette rencontre fut pour moi, certes, étrange et dépaysante, mais si enthousiasmante ! Ici, dès le premier abord, ce fut presque dérangeant, inconnu, trop étrange, totalement dépaysant mais d'autant plus enthousiasmant. Du Nord au Sud, des dunes désertiques du Sahel aux végétations luxuriantes de ...
Lire la suite
ACCUEIL LE CISAB BURKINA FAS...CINANT BF.INFO ADHESION CONTACT

24 Avenue Perrichont, 75016 Paris France
Email : cisabinfo@aol.com
Tél : +33 1 42 30 78 00