ACCUEIL LE CISAB BURKINA FAS...CINANT BF.INFO ADHESION CONTACT

Ne rien bâtir sur du sable…


Que pouvait-on souhaiter de meilleur pour le Burkina Faso, pour l’année nouvelle certes, mais aussi pour celles à venir, que la réélection de Blaise Compaoré ?

Même si elle ne fut une surprise pour personne, sauf peut-être pour ceux qui font profession de toujours se tromper, elle découle d’une logique et constitue, à n’en pas douter, un événement !

Face à la division de l’opposition le Président Compaoré a présenté, d’une part, un bilan dont il n’a pas à rougir (nous l’évoquions dans notre numéro 100) et, d’autre part, un programme cohérent et ambitieux qui sera source d’importantes réformes, sur le thème « Faire du Burkina Faso un pays émergent ».

A lire les chiffres, à observer les résultats, force est de constater que le « Pays des Hommes Intègres » en prend sérieusement le chemin !
Et c’est heureux, tant il est vrai, étymologiquement et économiquement, que dans le monde qui est le nôtre, ne pas émerger c’est se noyer !

Derrière tout cela il y a la volonté d’un Homme ainsi que le sérieux, le courage et l’intelligence d’un Peuple. Une méthode aussi, celle de l’architecte « manqué » qu’est Blaise Compaoré, pour qui il ne faut jamais « rien bâtir sur du sable » !

L’émergence est en effet indissociable de la stabilité !
Stabilité des institutions, stabilité des voisins !

On comprend mieux, à la triste lumière des événements de Côte d’Ivoire, où l’élection présidentielle conduite par le Facilitateur Compaoré a pourtant été parfaitement organisée, combien cette méthode est importante pour un pays enclavé comme le Burkina Faso, et combien sont aussi dérisoires qu’absurdes les critiques adressées au Président du Faso « de trop s’occuper de l’extérieur » !

Que serait-il advenu, en effet, de l’Afrique de l’Ouest en général et de l’économie burkinabè en particulier, si Blaise Compaoré n’était intervenu au Togo, au Niger, en Guinée, en Côte d’Ivoire pour restaurer les chemins souvent complexes de la Démocratie ?

En Guinée, contrairement à ce qu’assurait l’inénarrable Louise Arbour, « Miss à rebours », Blaise Compaoré a su relever l’inimaginable défi d’installer, grâce à sa vigilance, son autorité et son expérience diplomatique, le premier régime démocratique !
Un cadeau qui n’a pas de prix, tant pour tous les guinéens qui n’avaient jamais connu que la dictature, que pour la région ouest africaine qui voit ainsi s’éloigner le spectre et les affres de violences ethniques si redoutées …

En Côte d’Ivoire la mission du Président du Faso était de parvenir, après 10 ans de tergiversations, à une élection démocratiquement incontestable.
Là encore, mission accomplie !
Même si on ne peut que déplorer la situation de violence qui découle du refus de Laurent Gbagbo d’accepter l’élection du Président Ouattara !
Au moins, maintenant, la situation est claire et les institutions internationales ont tous les éléments en mains pour assumer leurs responsabilités…jusqu’au bout !

A travers le destin de ces deux Etats frères, que sont le Burkina Faso et la Côte d’Ivoire, on constate que la volonté d’un seul homme peut faire le bonheur ou le malheur d’un Peuple !

2010 fut l’année du Cinquantenaire des Indépendances !
Souhaitons que 2011 puisse contribuer, à l’exemple du Burkina Faso, à faire « émerger » toute la région ouest africaine, et à submerger à jamais les velléités autocratiques d’où qu’elles viennent !
Jean R. Guion
Président du CISAB


Jean R. Guion
Président du CISAB


Le CIAN (Conseil des Investisseurs en Afrique Noire)

Selon le CIAN les piliers de l’économie burkinabè restent et demeurent les télécommunications, la sécurité, le secteur bancaire ainsi que sa légendaire qualité de main d’oeuvre. Deux points faibles en revanche, le coût de l’énergie et l’importance du secteur informel (pourtant considérablement réduit ces dernières années). <...
Lire la suite

Pierre Protar
Ancien Ambassadeur de la Communauté Européenne

« Le Burkina Faso : un exemple de volontarisme et de bonne gouvernance Voilà un pays qui reste déterminé à avancer sur la voie difficile du développement. A cet égard, les exemples sont nombreux, éloquents, les chantiers se multiplient, notamment en vue de diversifier l'économie burkinabè dont la dépendance à l'égard du coton présente des risques p...
Lire la suite

Nina Montagné
19 ans, Etudiante de 2e année (Arts du spectacle) Université de Paris VIII

« Je ne connaissais pas l'Afrique. Au premier abord cette rencontre fut pour moi, certes, étrange et dépaysante, mais si enthousiasmante ! Ici, dès le premier abord, ce fut presque dérangeant, inconnu, trop étrange, totalement dépaysant mais d'autant plus enthousiasmant. Du Nord au Sud, des dunes désertiques du Sahel aux végétations luxuriantes de ...
Lire la suite
ACCUEIL LE CISAB BURKINA FAS...CINANT BF.INFO ADHESION CONTACT

24 Avenue Perrichont, 75016 Paris France
Email : cisabinfo@aol.com
Tél : +33 1 42 30 78 00