ACCUEIL LE CISAB BURKINA FAS...CINANT BF.INFO ADHESION CONTACT

Le battement de l’aile de papillon…


Alors que le Burkina Faso s'apprêtait à recevoir le Sommet Mondial du Développement Durable, comme pour illustrer les conséquences des dérèglements climatiques qui affectent le monde, un déluge de pluies torrentielles s'est abattu sur Ouagadougou le 1er septembre.

Des tonnes d'eau se sont déversées sur la ville et sa région faisant dizaines de morts, plus de 150 000 sans-abri, environ 10 % de la population de la capitale burkinabé, et dévastant tout sur leur passage : habitations, barrages, installations sanitaires, comme l'Hôpital National Yalgado Ouedraogo, détruit à plus de 80%, ce qui a contraint les autorités à le fermer.

Quelques lignes dans la presse spécialisée, quelques furtives images sur les télévisions occidentales, ont fait de ce drame un simple « fait divers » passé quasi inaperçu de l’opinion publique mondiale…

Cependant, la solidarité a joué et joue encore, mais lentement, trop lentement !

Et pourtant…c’est bien à cause de l’irresponsabilité du « Nord » que le « Sud » paie si souvent un lourd tribut de catastrophes dites naturelles…

Puisse le Sommet Mondial du Développement Durable de Ouagadougou faire prendre conscience à tous de la réalité du phénomène, bien connu, du battement de l’aile d’un papillon ! Une mauvaise conjoncture politique ou économique ici provoque une immigration clandestine là-bas… Une hausse des taux d’intérêts en Amérique provoque des déplacements de capitaux et des troubles sociaux en Asie… On décide ici et on subit là bas…

La seule leçon que l’on peut tirer de cette catastrophe c’est que les hommes n’ont, dans le fond, pas d’autres choix que la solidarité pour survivre dans des conditions de dignité, et ceux qui font l’économie de l’autre dans leur définition de l’avenir, ceux-là se leurrent !

Les hommes sont solidaires parce qu’ils partagent la même planète

Si le réalisme de Blaise Compaoré a permis au Burkina Faso d’être ce qu’il est aujourd’hui, un pays qui, en dépit de ses immenses difficultés géographiques, géopolitiques, climatiques, se place en tête de ceux, trop rares, qui gèrent le mieux le peu qu’ils possèdent et dont la croissance profite à l’ensemble de sa population, il n’en demeure pas moins fragile et vulnérable compte tenu de ses faibles revenus, et il a besoin de notre solidarité pour l’accompagner dans ses efforts.

Car, au Burkina Faso, l’état de calamité climatique est quasi permanent et, comme l’indiquait le Président du Faso le 31 mars 2009 devant le Conseil Régional du Limousin en France, « L’Afrique dont la responsabilité dans l’émission des gaz à effet de serre est limitée, demeure cependant la région la plus vulnérable aux changements climatiques, il nous faut aujourd’hui, pendant qu’il est encore temps, établir de nouvelles règles de relance de la croissance par des réponses politiques, économiques et culturelles suffisamment fortes et par la mise en œuvre de stratégies efficaces pour la sauvegarde de l’équilibre mondial… ».

Certes l’optimisme n’est pas de rigueur… Mais, s’agissant d’environnement, il faut être prudent, très prudent car, comme l’écrivait Roger Molinier, naturaliste et botaniste français, « trop savamment utilisé, trop intelligemment cultivé, le réflexe de la peur peut engendrer des réactions d'indifférence, de renoncement, de pessimisme et... de nihilisme ! »

En tous cas sur la Terre des Hommes Intègres, on n’a jamais baissé les bras, c’est une question de survie…

Il y a en effet, ici, belle lurette qu’on relève les défis et qu’on se bat pour un développement durable et harmonieux bien avant que ce ne fut une mode, puis une actualité cruelle et menaçante !

Survivre est sans doute le problème des hommes de demain...
Mais ici, au Burkina Faso, ce fut un problème hier et c’est un problème d’aujourd’hui…
Alors plus que tous les autres les Burkinabè sont déjà prêts!

Jean R. Guion


Jean R. Guion
Président du CISAB


Kate Eshelby

Burkina Faso :
Leçons de philosophie africaine…


Occidentale qui a beaucoup voyagé en Afrique, Kate Eshelby a été éblouie par les leçons de philosophie prodiguées par le Burkina Faso :
« Au cours de mes nombreux voyages en Afrique, j’ai souvent remarqué l’attitude positive des Africains. L’...
Lire la suite
Mimie Mathy, actrice …

« Je garderai du Burkina Faso l’image d’un pays qui bouge, d’une population qui œuvre pour vaincre la misère, de femmes et d’enfants au regard plein d’espoir, ce qui change des images misérabilistes que les télévisions diffusent en Europe… »

Lire la suite
Sharen Turney, CEO Victoria’s Secret

“We are immensely proud of our initiative in Burkina Faso and we are thrilled about the results so far…”
« Nous sommes immensément fiers de notre initiative au Burkina Faso et nous sommes particulièrement ravis par les résultats obtenus jusqu'ici… »
(NEWSWEEK - 14 Septembre 2009)
Lire la suite
ACCUEIL LE CISAB BURKINA FAS...CINANT BF.INFO ADHESION CONTACT

24 Avenue Perrichont, 75016 Paris France
Email : cisabinfo@aol.com
Tél : +33 1 42 30 78 00