ACCUEIL LE CISAB BURKINA FAS...CINANT BF.INFO ADHESION CONTACT

XVème CILSS


Discours du Président du Faso lors du XVème CILSS à N'djamena

Excellence Monsieur le Président en exercice du CILSS ;
Excellences Messieurs les Chefs d’Etat et de Gouvernement des pays membres du CILSS ;
Mesdames et Messieurs les Ministres de tutelle des pays membres du CILSS ;
Mesdames et Messieurs les membres du Gouvernement ;
Excellences Mesdames et Messieurs les Ambassadeurs et membres du Corps diplomatique ;
Mesdames et Messieurs les représentants des organisations internationales et interafricaines ;
Monsieur le Secrétaire Exécutif du CILSS ;
Mesdames et Messieurs les Partenaires et Amis du CILSS ;
Honorables invités ;
Mesdames, Messieurs ;

Alors que s’achève notre 15ème Conférence, permettez-moi d’exprimer à notre hôte et frère, le Président Idriss DEBY ITNO, Président en exercice du CILSS, notre profonde gratitude pour avoir accepté d’accueillir ce Sommet à N’Djamena. J’exprime par ailleurs au Président DEBY ainsi qu’au Gouvernement et au peuple Tchadien notre reconnaissance pour l’accueil chaleureux et fraternel et pour l’hospitalité dont nous avons été l’objet depuis notre arrivée sur cette terre Sahélienne du Tchad.


Il me plaît également de saluer tout particulièrement le Président Mohamed Ould Abdel Aziz de la République islamique de Mauritanie, dont le pays a présidé avec succès aux destinées de notre institution pendant deux mandats.

Messieurs les Chefs d’Etat et de Gouvernement,

Six ans après Nouakchott, le Sommet de N’Djamena a démontré le dynamisme de notre institution commune avec le lancement de la Coalition Mondiale pour l’eau au Sahel. Assurément, la mise en œuvre de cette initiative pour faire face à la faible maîtrise de l’eau dans notre espace est une légitime ambition. En effet, l’eau est la clé du développement au Sahel et cette Coalition devra permettre à travers des programmes et projets adaptés, de réduire de manière concrète et mesurable la vulnérabilité structurelle du Sahel face aux crises alimentaires et à la pauvreté par la maîtrise de l’eau qu’elle induit.


La coalition devra en outre assurer la promotion des investissements dans la petite irrigation grâce à la valorisation des bassins, des plans d’eau et des eaux souterraines.

Je convaincu que nos partenaires, avec lesquels nous avons bâti une coopération franche, féconde et dynamique depuis plus de 30 ans, nous suivront dans la mise œuvre de cette initiative extrêmement vitale pour nos populations.

Je saisis cette occasion pour leur exprimer notre gratitude et souhaiter que cette coopération se poursuive dans l’intérêt des populations sahéliennes. Pour notre part, nous les assurons de notre volonté d’aller dans le sens de l’approfondissement de ce partenariat par la recherche de solutions innovantes à même d’apporter un souffle nouveau au CILSS. Le rapprochement du CILSS et de la CEDEAO est une de ces approches.

En décidant de ce rapprochement entre deux de nos institutions d’intégration sous régionale, nous nous dotons d’un dispositif susceptible d’accroître l’impact de nos projets et programmes de développement. On peut, en effet, s’attendre à ce que ce rapprochement permette une meilleure valorisation de l’expertise accumulée par chacune d’elle, mais aussi et surtout, une meilleure utilisation des ressources qui leur sont communes.

Messieurs les Chefs d’Etat et de Gouvernement du CILSS ;

Excellences, Mesdames et Messieurs ;

En décidant de confier la présidence en exercice de notre organisation commune à notre ami et frère Son Excellence Idriss DEBY ITNO, je suis convaincu que nos attentes nos objectifs se concrétiseront davantage dans l’esprit d’une organisation dynamique.

Monsieur le Président et cher frère Idriss DEBY ;

Je ne m’étendrai pas sur vos qualités, car elles sont connues de tous. Nous sommes confiants que le CILSS est dans de bonnes mains.

Encore une fois, je vous remercie tous pour avoir renouvelé notre foi en l’avenir de notre institution commune qu’est le CILSS.

Vive le CILSS,
Vive la Coopération sous-régionale, régionale et internationale ;
Je vous remercie.


Reporters Sans Frontières 2013,
qui classe le « Pays des Hommes Intègres » à la 46ème place sur 179 pays !
Une remontée dans le classement de 22 places entre 2012 et 2013.
Le Burkina Faso est donc le 6ème pays d’Afrique qui respecte le mieux la Liberté de la Presse et donc celle d’expression.
A titre indicatif, la France est en 37ème position, les USA en 3...
Lire la suite
La BAD (Banque Africaine de Développement) et le FMI (Fond Monétaire International)…

LE BURKINA MEILLEUR GESTIONNAIRE DES FINANCES PUBLIQUES EN AFRIQUE !

La Banque Africaine de Développement et le Fond Monétaire International viennent de classer, dans leurs rapports annuels 2012/2013, le Burkina Faso comme le meilleur gestionnaire des finances publiques du continent africain !

Les chiffres indiquent un...
Lire la suite
la Sénatrice Michèle André, Présidente de la Commission politique de l’Assemblée Parlementaire de la Francophonie,

qui confie aimer le Burkina, et la médiation du Président Compaoré: "Lorsque j’étais secrétaire d’Etat aux droits des femmes, j’ai effectué une visite officielle au Burkina Faso et j’ai aimé ce pays. J’y suis allée souvent et j’aime les qualités des êtres humains qui peuplent ce pays des « hommes intègres ». J’admire la position de médiation qu’occ...
Lire la suite
ACCUEIL LE CISAB BURKINA FAS...CINANT BF.INFO ADHESION CONTACT

24 Avenue Perrichont, 75016 Paris France
Email : cisabinfo@aol.com
Tél : +33 1 42 30 78 00