ACCUEIL LE CISAB BURKINA FAS...CINANT BF.INFO ADHESION CONTACT

Première promotion des médecins entièrement formé à l’Université Polytechnique de Bobo-Dioulasso.


Bobo-Dioulasso 1er décembre 2013

Discours de S.E. Blaise Compaoré, Président du Faso,

Mesdames et Messieurs les Présidents d’Institutions ;

Excellences, Mesdames et Messieurs les Ambassadeurs et Représentants des organisations internationales et interafricaines ; 

Éminents Professeurs et encadreurs des étudiants de l'INSSA;

Jeunes médecins de la première promotion de l’Institut Supérieur des Sciences de la Santé (INSSA);

Chers étudiants ;

Honorables invités ;

Mesdames, Messieurs ;

La valorisation de l’investissement humain en termes d’élévation des compétences dans tous les domaines, concentre les efforts de notre pays dans l’élaboration et la mise en œuvre des politiques de développement. 

Dans cette optique, la décentralisation progressive de l’enseignement supérieur, constitue une option stratégique illustrée par la création de l’université polytechnique de Bobo-Dioulasso, l’ouverture de nombreuses filières d’enseignement et de recherche dont l’Institut supérieur des Sciences de la Santé (INSSA).

Je saisis cette occasion pour rendre un hommage mérité aux membres de la Commission ad hoc de réflexion sur l’ouverture de cette grande Ecole dont les travaux menés avec beaucoup d’expertise et de détermination, nous valent aujourd’hui de célébrer cet important évènement. 
Mesdames, Messieurs ;

La première promotion de médecins entièrement formés par l’Institut Supérieur des Sciences de la Santé (INSSA), fait la fierté de tous les burkinabè, et conforte notre espoir d’améliorer le niveau d’encadrement et de prise en charge sanitaire des populations.
J’exprime ma reconnaissance au corps professoral, aux personnels administratif, technique et de soutien, aux membres et acteurs des différentes structures de santé, pour les efforts déployés, afin de bâtir et de renforcer les connaissances théoriques et pratiques des jeunes médecins.

J’adresse mes sincères remerciements aux éminents professeurs venus des universités et pays partenaires qui, dans le cadre de la coopération inter universitaire nord-sud et sud-sud, ont activement contribué à la formation de ces nouvelles compétences.

Chers médecins de la première promotion de l’université polytechnique de Bobo-Dioulasso ; 

Si la qualification des ressources humaines est indispensable pour tout progrès, elle l’est encore davantage dans le domaine délicat et sensible de la santé. 
Aussi, vous importe-t-il d’assumer efficacement votre rôle, et de demeurer en phase avec les règles d’éthique et de déontologie de la profession.
C’est une des exigences de mise en place d’un système de santé dynamique et à même d’assurer l’amélioration continue de la qualité de vie des populations.
Ce rôle vous impose en tant que praticiens, une parfaite maîtrise du métier et un sens élevé de sacrifice.

Il vous importe également de continuer à consolider vos acquis, en mettant à profit les immenses possibilités offertes par les technologies de l’information et la communication en matière de diffusion et de partage des expériences. 

En vous réitérant mes félicitations pour votre brillante réussite, je vous exhorte à cultiver avec abnégation le professionnalisme, le don de soi et l’engagement au service des populations, afin de réaliser le noble sacerdoce qui sous-tend votre métier et auquel vous devez demeurer attachés tout au long de votre carrière.

Mesdames, Messieurs ;

La qualité de l’environnement infrastructurel et matériel est essentielle pour une formation complète et solide visant la construction de nouvelles compétences dans le domaine de la santé. 

C’est pourquoi des mesures sont prises par le Gouvernement en vue de : 
- L’amélioration de la couverture sanitaire du Burkina Faso ;
- la gradation d’un certain nombre de centres médicaux avec antenne chirurgicale dont celui de Bobo-Dioulasso, pour accroître les capacités d’accueil, les structures de formation au profit des étudiants de médecine ;
- l’exécution de la phase 2 de l’Institut supérieur des Sciences de la Santé pour donner un meilleur espace de formation aux étudiants.
- la réalisation du projet de construction du nouveau Centre Hospitalier Universitaire (CHU), qui viendra en appoint au Centre Hospitalier Universitaire SANOU SOUROU, pour accroitre les capacités d’accueil et l’offre de prestations en santé au profit des populations.

Mesdames et Messieurs les Présidents d’institutions ;

Excellences, Mesdames et Messieurs les Ambassadeurs et Représentants des organisations internationales et interafricaines ; 

Éminents Professeurs et encadreurs des étudiants de l'INSSA;
Jeunes médecins de la première promotion de l’Institut supérieur des Sciences de la Santé(INSSA);

Mesdames, Messieurs;

L’université polytechnique de Bobo-Dioulasso s’affirme au fil des ans dans le cercle restreint des grands instituts dont la vocation première est d’assurer la formation de cadres compétents au service du développement.

Elle nous offre aujourd’hui une opportunité d’engagement renouvelé en faveur de son rayonnement continu.

J’invite l’ensemble des acteurs à continuer de s’investir dans ce sens, afin de relever avec efficacité, le défi de promotion des enfants, des jeunes, des femmes et des personnes âgées.

Convaincu de la détermination des jeunes médecins de la première promotion de l’INSSA, à servir partout sur le territoire national, et à contribuer à la construction du bien-être intégral de l’ensemble des burkinabè, je leur réitère mes encouragements ainsi que mes souhaits de réussite dans leur carrière.

Je vous remercie.



Claude Sérillon,
Journaliste

« Retour à Ouaga. Je reprends des habitudes : l'hôtel, les amis, les invités de Rideau Rouge que je retrouve ... le Président détendu, officiel et puis le soir en sa résidence face à un orchestre de djembés magnifiques... Sous la chaleur de la nuit du Faso le plus étrange est sans doute le calme et les tempêtes : le calme qui préside aux rencontres...
Lire la suite

Dominique Richard,
Député de Maine-et-Loire, Conseiller Régional des Pays de la Loire

« Le Burkina est, parmi les pays de la région, tout à fait particulier : il a toutes les raisons de se lamenter sur la multiplication des handicaps et des difficultés : absence de ressources naturelles, accès insécurisé à la mer du fait des situations togolaises et ivoiriennes, pression des Etats Unis sur le prix du coton, avancée du Sahel...
Lire la suite

Béchir Ben Yahmed,
Jeune Afrique l'Intelligent

« Si l'argent suffisait pour enclencher le développement, ou l'accélérer, les pays producteurs de pétrole, qui en disposent à profusion, se seraient développés plus vite que les autres. Or, les exemples du Nigeria, de la Libye et de bien d'autres pays « enrichis » par « l'or noir » prouvent le contraire. Comparons, par ailleurs, le Burkina, pauvre ...
Lire la suite
ACCUEIL LE CISAB BURKINA FAS...CINANT BF.INFO ADHESION CONTACT

24 Avenue Perrichont, 75016 Paris France
Email : cisabinfo@aol.com
Tél : +33 1 42 30 78 00