ACCUEIL LE CISAB BURKINA FAS...CINANT BF.INFO ADHESION CONTACT

ICAMES : DISCOURS D’OUVERTURE DU PRESIDENT DU FASO


OUAGADOUGOU, 11 SEPTEMBRE 2013

Monsieur le Président du Conseil Africain et Malgache pour l’Enseignement Supérieur ; Excellences Mesdames et Messieurs les Chefs de missions diplomatiques ; Monsieur le Secrétaire Général du CAMES ; Mesdames et Messieurs les Représentants des pays et organismes partenaires du CAMES ; Fondatrices et Fondateurs d’Etablissements privés d’enseignement supérieur de l’espace CAMES ;
Eminentes personnalités du monde universitaire ; Mesdames, Messieurs ;

C’est avec un réel plaisir, que je m’associe à la présente rencontre initiée par le CAMES avec les acteurs de l’enseignement supérieur privé dont la forte présence dans le paysage académique de nos pays, témoigne de leur détermination à participer à l’œuvre de constitution et de renforcement d’un capital humain de haut niveau et de grande échelle, à la mesure des enjeux de développement de notre continent.

Il est heureux que le partenariat public/privé se développe aussi dans l’éducation en général et dans l’enseignement supérieur en particulier parce que ce nouveau paradigme de développement permet d’assurer la mobilisation et la combinaison optimale de l’ensemble des compétences et des ressources financières disponibles dans nos pays.
Au regard de la parfaite organisation des présentes assises et de la qualité des participants, la rencontre de ce jour est un des maillons forts de la chaine d’aujourd’hui et de demain, qui sera en mesure de nous assurer un enseignement supérieur bien développé, privilégiant l’excellence à tous les niveaux ainsi que l’adéquation systématique aux besoins réels de développement de l’Afrique.
Je salue et félicite le CAMES pour son action soutenue dans la quête de l’efficacité et des meilleurs choix de stratégies et d’orientation pour l’enseignement supérieur en Afrique.

Monsieur le Président du Conseil Africain et Malgache pour l’Enseignement Supérieur ;

Fondatrices et Fondateurs d’Etablissements privés d’enseignement supérieur de l’espace CAMES ;

Mesdames, Messieurs ;

Les nombreuses initiatives déployées par le CAMES pour bâtir une économie du savoir à la hauteur de nos attentes, font de cette grande institution, un véritable instrument au service de notre vision pour un développement durable fondé sur les valeurs de paix et de solidarité.

La rencontre internationale des établissements privés d’enseignement supérieur de l’espace CAMES, est une nouvelle occasion pour accomplir des avancées dans ce sens, à travers une réflexion poussée, visant l’ancrage de l’action universitaire dans son environnement, l’optimisation de sa pertinence et de ses résultats.

J’apprécie cette approche inclusive qui ouvre la voie à de riches échanges au service de la culture de l’excellence, de l’harmonisation des politiques d’enseignement et de recherche, de la mobilité des enseignants, des chercheurs, des étudiants, facteurs d’impulsion de l’intégration des peuples de l’espace CAMES.

Eminentes personnalités du monde universitaire ;

Mesdames, Messieurs ;

L’adoption du plan stratégique de développement du CAMES par la 30ème session ministérielle tenue en avril 2013 à Cotonou, a été une étape importante dans la concrétisation des nobles objectifs assignés à l’Institution.

La mise en œuvre effective de ce référentiel consolidera les nombreux acquis et insufflera un dynamisme nouveau à l’Organisation, afin de la rendre plus apte à conduire les innovations dans le cadre du système prometteur du LMD qui offre aux étudiants de grandes perspectives sur le marché du travail.

La réussite de ce programme requiert un judicieux recadrage des objectifs, des moyens et des actions à mener pour donner aux universités les orientations indispensables à la promotion de l’adéquation formation, compétence et emploi.

Elle nécessite également un nouveau type de gouvernance, engageant le patronat, les chambres de commerce, les entreprises, l’Etat et les différents partenaires au développement.

Au Burkina Faso, la Stratégie de croissance accélérée et de développement durable (SCADD) adoptée par le Gouvernement, attribue aussi bien au secteur public qu’à la sphère de l’économie privée, un rôle essentiel dans l’opérationnalisation des outils de l’émergence.

Monsieur le Président du Conseil Africain et Malgache pour l’Enseignement Supérieur ;

Excellences Mesdames et Messieurs les Chefs de misions diplomatiques ;

Mesdames et Messieurs les Représentants des pays et organismes partenaires du CAMES ;

Monsieur le Secrétaire Général du CAMES ;
Fondatrices et Fondateurs d’Etablissements privés d’enseignement supérieur de l’espace CAMES ;

Mesdames, Messieurs ;

Le prestige dont est investi votre assemblée et la pertinence des sujets qui feront l’objet de vos échanges, augurent des conclusions porteuses d’espoir en termes de renforcement de la rigueur dans les enseignements.

Ce sont également des facteurs majeurs d’accroissement du professionnalisme chez les acteurs, en vue de relever constamment la qualité de l’accompagnement du secteur privé à la formation de la jeunesse.

Je renouvelle l’engagement du Burkina Faso à soutenir le CAMES dans sa volonté d’élever le niveau du savoir de l’élite africaine afin de lui permettre de s’affirmer au plan intellectuel, de construire son avenir et celui du continent dans un contexte mondial exigeant, marqué par la suprématie des technologies nouvelles et l’acuité de la compétition dans tous les domaines.

En souhaitant plein succès à vos travaux, je déclare ouverte la rencontre internationale des établissements privés d’enseignement supérieur de l’espace CAMES.

Je vous remercie.

Source : Direction de la Communication / Présidence du Faso




Gal Etienne Copel

Le Général Etienne Copel est président du Haut Conseil pour la Défense Civile française, une structure chargée de réfléchir à l’organisation et aux techniques en matière de sécurité globale et de défense civile pour la France. Elu municipal et régional de la région de l’Aube (Nord Est de la France), il salue les progrès accompli...
Lire la suite
LE BURKINA FASO VU PAR …
Françoise Chênebenoit – Présidente de « Femmes Avenir » - Paris

« L’arrivée à Ouagadougou est un immense plaisir. Les burkinabè sont prêts à nous aider, les femmes sur les bicyclettes portent de jolies tenues aux couleurs chatoyantes, la vie semble se passer tranquillement, les échoppes bigarrées se suivent et j’éprouve une grande joie à me promener dans la ville.
J’aime la nature au B...
Lire la suite
LE BURKINA FASO VU PAR …
Francis SAUDUBRAY
Conseiller Référendaire
Ancien Ambassadeur de France en Zambie et au Malawi

« L’étonnement et la joie que j’ai eu de retrouver un Burkina à la fois inchangé et en marche …
Inchangé, par la permanence des inoubliables paysages sahéliens, par l’animation gaie et féconde de Ouagadougou ou Bobo Dioulasso, par l’extrême gentillesse des burkinabè, même les plus humbles, par la prégnance de fi...
Lire la suite
ACCUEIL LE CISAB BURKINA FAS...CINANT BF.INFO ADHESION CONTACT

24 Avenue Perrichont, 75016 Paris France
Email : cisabinfo@aol.com
Tél : +33 1 42 30 78 00