ACCUEIL LE CISAB BURKINA FAS...CINANT BF.INFO ADHESION CONTACT

VŒUX DE NOUVEL AN 2013


Ouagadougou, le 31 décembre 2012

Peuple du Burkina Faso,

Concitoyennes, Concitoyens,

En ce début de l’année 2013, j’adresse à chacune et à chacun de vous, à l’ensemble de nos compatriotes à l’étranger, ainsi qu’à tous ceux de nos concitoyens en ce moment même à leur poste de travail, au Burkina et hors du territoire national, mes vœux de santé, de bonheur et de prospérité.
Je formule également ces vœux à l’endroit des communautés étrangères vivant dans la fraternité, la solidarité et la communion avec le peuple burkinabè, profondément attaché aux valeurs d’hospitalité, de partage et de tolérance.

Chers Compatriotes ;

Le scrutin couplé de renouvellement constitutionnel de la représentation nationale et des instances de direction de nos communes, qui s’est déroulé le 02 décembre 2012, dans la transparence, le respect du jeu démocratique, avec la forte participation des populations, témoigne de l’ancrage de l’Etat de droit, des valeurs républicaines et de la maturité politique du peuple burkinabè.

Dans le même ordre d’idées, les foras organisés en 2012, successivement avec les personnes âgées et les corps constitués de l’Etat, complètent l’architecture constitutionnelle du dialogue direct, que le peuple entretient avec lui-même et avec ses dirigeants, et qui confère à notre expérience démocratique, ce caractère apaisé dont nous devons être fiers.
Je félicite l’ensemble des élus, pour la confiance dont ils ont été investis et les invite à œuvrer avec dignité, loyauté et responsabilité, pour une gouvernance locale et globale vertueuse, résolument orientée vers l’édification d’un Burkina Faso de paix et de progrès dont la résilience inspire respect et considération des autres nations.

Concitoyennes, Concitoyens ;

Depuis près de deux décennies, notre pays connait une dynamique de croissance impulsée grâce au travail, au courage de ses filles et fils, et à l’espace de paix et de sécurité qu’ils ont su construire sur la base du dialogue et de l’engagement unitaire.
Cet élan s’est maintenu au cours de l’année 2012, malgré la crise économique et financière qui touche nos principaux partenaires extérieurs de coopération financière et commerciale.

Chers Compatriotes ;

Dans le combat pour le développement, le peuple burkinabè s’est doté d’outils efficaces de gestion de son avenir économique, à travers la définition d’une vision prospective claire d’un Burkina émergent, l’adoption de la Stratégie de croissance accélérée et de développement durable (SCADD), et aussi par le choix du modèle pôles de croissance, comme mode privilégié d’organisation de la production des biens et services.

Les tendances qui se dégagent de la mise en œuvre effective de ces référentiels, induisent pour 2013, des performances significatives, décisives et durables, en matière de réduction de la vulnérabilité de notre économie, d’augmentation de sa compétitivité et de démultiplication des chaînes de valeur, dans les secteurs de l’agriculture, de la foresterie, de l’élevage, des mines et des services.
D’ores et déjà, le pôle de croissance de Bagré, dont le rythme de construction nous donne des motifs de satisfaction, s’affirme aux yeux des acteurs nationaux et internationaux du développement, comme une riche plateforme d’opportunités d’investissements.
Par ailleurs, des efforts seront toujours déployés par le Gouvernement, afin d’accroitre l’accessibilité de l’énergie électrique au monde rural et d’élargir davantage le champ des initiatives de production et de développement.

A ce niveau, les progrès notables réalisés dans la mise en œuvre du programme spécial de promotion de l’énergie solaire et l’électrification des chefs-lieux de communes, assurent déjà à de nombreuses populations, une électricité permanente, dont l’impact positif, en termes de création d’activités productives, d’emplois et de bien-être, confère un visage nouveau à nos villes et campagnes.

En outre, le processus lancé pour la diffusion de la technologie des bio-digesteurs vient contribuer à l’amélioration du quotidien des ménages en milieu rural, et participer à la protection des équilibres écologiques.

Concitoyennes, Concitoyens ;
La consolidation du capital humain reste un déterminant de l’émergence.

Aussi, le Gouvernement poursuivra t-il le vaste chantier de densification de l’offre d’éducation, de formation professionnelle et de santé.
En ce sens, il convient de saluer l’évolution remarquable dans l’implantation des universités de Dédougou, de Fada N’Gourma, de Ouahigouya, et l’ouverture de nouveaux établissements et centres de formation professionnelle.

L’élévation continue de la qualité des soins sanitaires en direction de toutes les catégories sociales et particulièrement pour les femmes, les enfants et les personnes âgées sera renforcée par l’opérationnalisation des mesures d’instauration de l’assurance maladie universelle, en référence à la société de solidarité que nous nous attelons à bâtir.

Chers Compatriotes ;

Le Burkina Faso réaffirme son attachement à l’intégration économique du continent africain en général et à celle de la sous-région ouest africaine en particulier.
A cet égard, la construction de la portion burkinabè de l’autoroute devant relier Ouagadougou à Yamoussoukro, le prolongement du chemin de fer jusqu’en territoire nigérien, le démarrage des travaux de réalisation du nouvel aéroport international, l’interconnexion des réseaux électriques et gaziers, constitueront les projets phares de la période qui s’ouvre à partir de 2013.

Concitoyennes, Concitoyens ;

L’Afrique de l’ouest doit demeurer un espace stable et sécurisé, propice à une croissance économique soutenue et à l’amélioration de la qualité de vie des populations.

C’est pourquoi, le Burkina Faso s’investira toujours au rétablissement de la paix dans les pays où le dialogue interne a été interrompu, à chaque fois qu’il sera sollicité par la communauté interafricaine et internationale.

Dans cet esprit, nous fondons l’espoir que le peuple frère du Mali recouvre l’intégrité de son territoire national, la cohésion et la sécurité intérieure, essentielles pour son épanouissement.
Peuple du Burkina Faso ;

Concitoyennes, Concitoyens ;

Les nobles aspirations et les riches ambitions que nous nourrissons individuellement et collectivement pour notre patrie, nous interpellent pour une forte mobilisation et un engagement déterminé sur les vastes chantiers de l’émergence.

Je vous invite tous, jeunes, femmes, travailleurs des secteurs public et privé, acteurs de la société civile, militaires et paramilitaires, burkinabè de l’extérieur, à vous investir pleinement pour la poursuite de la transformation profonde et qualitative de notre pays.

Je forme le vœu que la paix et la stabilité, le dialogue et la cohésion sociale se consolident davantage en 2013 afin d’impulser une nouvelle dynamique de construction du progrès et du bien-être pour l’ensemble des burkinabè.

Bonne et heureuse année 2013 à toutes et à tous


BLAISE COMPAORE
PRÉSIDENT DU FASO



Christophe-André Frassa, Sénateur Représentant les Français établis hors de France

Je connais le Burkina Faso depuis maintenant plus de dix ans. J’y reviens régulièrement et j’y compte de nombreux amis. Mais, plutôt que de parler de ce beau pays que j’ai appris à aimer, je souhaiterais évoquer une expérience nouvelle, jusque-là rêvée...
Lire la suite

Patrick Poivre d'Avor, journaliste

«Le Burkina Faso : Pays passionnant, travailleur et qui croit en lui : on ferait bien de s’en inspirer... »
Lire la suite
Elisabeth Guigou, présidente de la commission des affaires étrangères française,

qui, recevant Blaise Compaoré le 5 juin 2013, a déclaré « Monsieur le Président de la République, merci. Ces applaudissements, qui ne sont pas systématiques dans notre Commission, témoignent de notre gratitude pour le rôle que vous jouez et pour la vision que vous avez du développement de votre pays et du continent africain…»
Lire la suite
ACCUEIL LE CISAB BURKINA FAS...CINANT BF.INFO ADHESION CONTACT

24 Avenue Perrichont, 75016 Paris France
Email : cisabinfo@aol.com
Tél : +33 1 42 30 78 00