ACCUEIL LE CISAB BURKINA FAS...CINANT BF.INFO ADHESION CONTACT

Ptako-Gourma


Niamey, le 24 novembre 2011

Excellence Monsieur le Président de la République du Niger ;
Excellence Monsieur le Président de la République du Mali ;
Mesdames et Messieurs les Représentants des Organisations internationales et interafricaines partenaires ;
Distinguées personnalités ;
Mesdames, Messieurs ;

Les efforts consentis depuis quatre décennies dans la recherche d’une sécurité alimentaire, d’un développement économique et social durable, traduisent la volonté du Burkina Faso, des Républiques du Mali et du Niger, de relever les défis d’un progrès et d’un bien être partagés pour les populations de la région du Liptako-Gourma.

Dans le contexte actuel marqué par les changements climatiques, la dégradation continue de l’environnement, la faiblesse quasi structurelle de la production agricole, l’accroissement de l’efficacité des mécanismes de coordination et de gestion intégrée des processus de développement, constitue un véritable enjeu pour les Etats de la zone sahélo-saharienne.
C’est pourquoi je salue la tenue ce jour dans cette belle cité de Niamey, de la septième Conférence des Chefs d’Etat de l’Autorité de développement intégré de la région du Liptako-Gourma. Ces assises nous offrent l’occasion d’examiner les résultats de la table ronde des bailleurs de fonds ainsi que la proposition du conseil des Ministres relative à la transformation de notre Organisation commune en un instrument plus performant de promotion d’une solidarité forte au sein de notre espace.
Elles s’inscrivent dans le sens du renforcement du dynamisme de l’Institution en vue d’une réalisation accélérée de l’aspiration légitime des habitants du Sahel à de meilleures conditions de vie.
Aussi, j’exprime ma profonde gratitude au Président Mahamadou Issoufou et au peuple nigérien qui accueillent avec la plus grande hospitalité cette importante rencontre consacrée à la recherche de voies et moyens pour optimiser les résultats de nos actions dans l’édification d’une coopération régionale accrue et porteuse de bien-être pour les populations sahéliennes.
Le 23 mars 2003 à Ouagadougou, les partenaires de l’ALG ont appelé au renforcement de ses capacités institutionnelles et opérationnelles en vue de l’atteinte des objectifs qui lui sont assignés.
En application de cette recommandation, la Banque Africaine de Développement a apporté un soutien important à l’ALG dont l’une des actions majeures a été l’élaboration de douze programmes dans les domaines de l’hydraulique, de l’agropastoral, de l’énergie et du transport rural.
Ces projets prioritaires qui sont de véritables leviers pour le progrès, ont été récemment soumis à l’attention de nos partenaires afin d’obtenir leur accompagnement technique et financier. L’évolution de l’ALG vers un espace économique unifié s’appuie sur notre volonté commune d’intensifier la coopération transfrontalière dans un contexte mondial où l’agrégation des forces et des potentialités est essentielle pour bâtir un développement durable.
Il m’est agréable de saluer ici, l’œuvre immense accomplie par l’Autorité du Liptako-Gourma, qui en quatre décennies d’existence a mobilisé, avec l’appui des partenaires, plus de 242 milliards de FCFA pour le financement des secteurs de l’agriculture, de l’élevage, l’hydraulique et des infrastructures de transport et télécommunication.
Il importe donc de capitaliser ce savoir-faire et cette grande expérience dans la coordination et la conduite des projets et programmes régionaux à caractère intégrateur. Cette option permettra de renforcer la synergie entre les actions de l’ALG, des Etats et des ONG intervenant dans la zone, et d’améliorer la production et le niveau de complémentarité des différents secteurs de nos économies.
La particularité des étendues sahéliennes due aux aléas climatiques, nous impose de consolider les acquis et de développer des initiatives fortes pour la maîtrise totale de l’eau, la sécurisation des productions agro-sylvo-pastorales, la protection de l’environnement et la préservation des terres.
Il est également indispensable, d’œuvrer au désenclavement intérieur, à travers la construction des routes reliant les villages à leur chef–lieu de commune et au réseau classé, ainsi qu’à la mise en valeur de l’immense potentiel énergétique de cette vaste région.
La multiplicité des organisations régionales et sous régionales dont nos Etats sont membres, nous interpelle sur la nécessité d’élaborer des schémas cohérents en vue d’inscrire les processus d’intégration dans une dynamique de durabilité et de complémentarité.
L’étude menée par le Conseil des ministres sur nos instructions dans le sens de la restructuration répond à cet enjeu majeur et témoigne des efforts d’anticipation déployés pour un meilleur repositionnement de l’ALG au plan régional et une résolution accélérée des préoccupations de nos vaillantes populations.
Il convient aussi, de se pencher avec la plus grande attention, sur les conclusions des travaux réalisés par le Conseil extraordinaire des ministres, source d’inspiration pour partager l’expertise de l’ALG avec les autres organisations comme la CEDEAO et l’UEMOA.
La vision de nos Etats pour une coopération et une solidarité régionales accrues, se matérialise progressivement avec l’engagement constant à nos côtés des partenaires techniques et financiers. Leur présence effective à ce rendez-vous historique, témoigne de leur détermination à continuer de soutenir l’édification d’un espace de prospérité partagée.
Je réitère la reconnaissance de nos Etats à la Banque Africaine de Développement, aux Fonds arabes, aux Agences spécialisées de la CEDEAO et de l’UEMOA, à la Commission Economique des Nations Unies pour l’Afrique et au Programme des Nations Unies pour le Développement qui ont contribué à l’implantation de l’Autorité du Liptako-Gourma comme un cadre exemplaire de coopération et d’intégration régionale.
L’aboutissement du processus de développement engagé dans le nouveau contexte institutionnel, exige de la Direction Générale, cheville ouvrière de notre Organisation, de s’investir dans l’accomplissement de sa mission, pour l’opérationnalisation des décisions qui seront prises.
L’esprit de fraternité, d’entraide et de compréhension mutuelle qui anime l’ensemble des populations de notre espace, constitue un vecteur d’impulsion et d’accélération pour la concrétisation de nos actions dans un moyen terme.
En renouvelant ma gratitude aux Présidents Amadou Toumani Touré du Mali et Mahamadou Issoufou du Niger pour leur ferme attachement à la construction d’une zone sahélienne stable et prospère, je souhaite plein succès à nos travaux et déclare ouverte la septième Conférence des Chefs d’Etat de l’Autorité de développement intégré de la région du Liptako-Gourma.



Le Professeur Ali Smaoui
Gafsa - Tunisie

« Le Burkina Faso, ce pays enclavé et réputé très pauvre économiquement, est assurément l'un des plus charmants et attachants sur le plan humain. La cordialité, l'hospitalité et les sourires spontanés des burkinabè valent en eux mêmes un trésor inestimable. Ce sont des gens travailleurs, optimistes et fiers de leur pays.
J'ai eu la chance d...
Lire la suite

Le CIAN (Conseil des Investisseurs en Afrique Noire)

Selon le CIAN les piliers de l’économie burkinabè restent et demeurent les télécommunications, la sécurité, le secteur bancaire ainsi que sa légendaire qualité de main d’oeuvre. Deux points faibles en revanche, le coût de l’énergie et l’importance du secteur informel (pourtant considérablement réduit ces dernières années). <...
Lire la suite

Pierre Protar
Ancien Ambassadeur de la Communauté Européenne

« Le Burkina Faso : un exemple de volontarisme et de bonne gouvernance Voilà un pays qui reste déterminé à avancer sur la voie difficile du développement. A cet égard, les exemples sont nombreux, éloquents, les chantiers se multiplient, notamment en vue de diversifier l'économie burkinabè dont la dépendance à l'égard du coton présente des risques p...
Lire la suite
ACCUEIL LE CISAB BURKINA FAS...CINANT BF.INFO ADHESION CONTACT

24 Avenue Perrichont, 75016 Paris France
Email : cisabinfo@aol.com
Tél : +33 1 42 30 78 00