ACCUEIL LE CISAB BURKINA FAS...CINANT BF.INFO ADHESION CONTACT

50 ans d'indépendance


Discours du Président du Faso à l'occasion du cinquantenaire de l'indépendance du Burkina Faso

Chers compatriotes,

La célébration en cette année 2010 du cinquantenaire de l’indépendance du Burkina Faso constitue pour toutes les composantes de notre société, une occasion exceptionnelle de procéder à une analyse sereine et profonde de l’évolution sociopolitique et économique de la nation durant les cinq décennies de souveraineté.

Moment de commémoration du triomphe de l’esprit républicain de notre peuple, elle traduit également son désir d’ancrer les actions de transformation de notre pays dans le riche substrat historique afin d’en optimiser les impacts.

A travers ce jubilé d’or placé sous le thème « 50 ans de construction d’une nation : souvenir et espérance », le Burkina Faso entend rendre un hommage mérité à ses fils et filles dont l’engagement patriotique et les luttes politiques ont abouti à la reconstitution du territoire national, à l’émancipation de notre peuple et à l’affirmation de son identité.

En ces instants de souvenirs, je rends un hommage particulier au Moogo Naaba SAAGA II, à Philippe Zinda KABORE, Ouezzin COULIBALY et à tous les patriotes dont l’intelligence politique et la noble détermination continuent d’inspirer et d’éclairer les générations montantes.

Le peuple burkinabè gardera aussi en mémoire, l’immense travail abattu par les grands hommes d’Etat de notre pays, en particulier ceux qui ont eu la lourde charge d’assumer la magistrature suprême.

Je pense à Maurice YAMEOGO, au Général El Hadj Aboubacar LAMIZANA, au Colonel Saye ZERBO, au Commandant Jean-Baptiste OUEDRAOGO et au Capitaine Thomas SANKARA.

Les enseignements édifiants tirés de leurs actions au service de la nation ont constitué pour l’ensemble des burkinabè, de puissants facteurs de motivation pour l’aboutissement des nombreux chantiers de construction de notre patrie.

L’organisation au cours de cette année 2010 des grandes conférences dans les 13 régions s’inscrit dans la dynamique d’enracinement des valeurs républicaines et d’élévation de la conscience individuelle et collective.

Le peuple burkinabè est fier de commémorer dans l’union, la fraternité et la solidarité, ce cinquantenaire dans la cité de Sya, ville cosmopolite, pôle économique et touristique, riche d’un brassage culturel exemplaire et qui a vu naître de grandes figures, dont l’œuvre remarquable demeure gravée dans les mémoires collectives.

Il y a quelques décennies, notre pays, défavorisé par son environnement physique, semblait condamné à scruter désespérément l’avenir.

Cette donnée qui avait justifié la dislocation et la partition du territoire de nos ancêtres, a pendant longtemps nourri les interrogations sur la viabilité de notre nation.
L’intensité des flux migratoires en direction des territoires voisins plus favorisés par la nature semblait en être l’indicateur.

Au fil des ans et au prix d’un labeur soutenu par le sens de l’effort, l’endurance, l’imagination, la créativité et une culture de la discipline, notre pays a accompli d’importants progrès dans sa marche vers le développement et l’élévation de la qualité de vie des populations.

Des années d’actions politiques volontaristes et ambitieuses ont permis également à notre peuple, dans sa diversité, de se révéler à lui-même et aux autres peuples, de conforter sa présence sur la scène internationale, d’affirmer son leadership au niveau régional et mondial, dans de nombreux domaines de la vie économique, politique, culturelle, sportive et artistique.
J’adresse mes sincères félicitations aux hommes, aux femmes, aux jeunes, aux anciens, aux autorités coutumières et religieuses, à nos compatriotes de l’extérieur, aux communautés étrangères vivant au Burkina Faso, tous acteurs méritant de ces avancées appréciables.
Je salue le rôle majeur joué par nos forces armées militaires et paramilitaires dans la préservation de la paix, de la stabilité à l’intérieur de notre territoire, en Afrique et dans le monde.

Les indicateurs socio-économiques de notre pays, notamment dans les secteurs stratégiques de la santé, de l’éducation, de l’accès à l’eau potable, du désenclavement, de l’agriculture et de l’environnement connaissent une amélioration substantielle et une évolution ascendante qui laissent augurer qu’ils seront à très moyen terme, à la hauteur, sinon au delà des référents internationaux.

La période historique qui s’ouvre verra une amplification de ces performances qui s’inscriront dans une dynamique de croissance économique soutenue et d’un développement humain équilibré.

Dans un monde marqué par de multiples crises sociales et politiques, le Burkina Faso s’illustre par sa stabilité, l’amélioration continue de la gouvernance et l’élargissement des libertés.
Nous devons travailler à la consolidation de ces acquis.

Le Burkina Faso désire profondément asseoir et pérenniser les conditions de sa quiétude et de sa sérénité dans un environnement international imprévisible.

C’est pourquoi il restera disponible pour accompagner toutes les initiatives de règlement pacifique des différends sur le continent.

Les multiples défis du 21ème siècle imposent à l’Afrique de s’engager activement avec les autres régions, au traitement équilibré des questions politiques et économiques qui se posent à la communauté internationale.

Je réaffirme l’engagement du Burkina Faso à toujours œuvrer au renforcement des instruments et des institutions de coopération au plan sous-régional, régional et international.

Je souhaite ardemment l’avènement d’une gouvernance économique et politique mondiale plus inclusive, plus juste et plus équitable.

Je saisis cette occasion pour renouveler ma reconnaissance à toutes les nations, à tous les partenaires techniques et financiers qui nous ont toujours soutenu dans la réalisation de notre ambition de bâtir une nation respectée, stable et prospère.

J’exprime ma gratitude aux Chefs d’Etat et de Gouvernement ainsi qu’à toutes les délégations étrangères dont la présence aux activités commémoratives de ce cinquantenaire est le symbole éloquent de l’amitié, de la solidarité forte entre notre peuple et les autres peuples.

Le 21 novembre 2010, par un vote franc et massif, vous m’avez renouvelé votre confiance en me portant à la Magistrature suprême de notre pays, afin de poursuivre l’œuvre de développement engagée pour la prospérité du Burkina Faso.

En ce jour historique du 11 décembre, j’adresse à toutes et à tous, mes sincères remerciements.
Je mesure le poids de la responsabilité dont vous m’avez investi, du message fort qu’elle porte et qui invite à la sauvegarde de l’héritage de paix que nous ont légué nos illustres devanciers.

Je salue la détermination de l’ensemble des forces vives à m’accompagner dans la mise en œuvre du programme quinquennal auquel vous avez marqué votre adhésion.

J’attends votre contribution à la réussite des réformes politiques indispensables à l’approfondissement de la démocratie et à l’accélération du processus d’édification d’un Burkina de paix et de prospérité partagée.

Chaque jour est un défi sur la longue quête du bonheur et de l’affirmation de notre nation.
C’est pourquoi je vous invite à une plus grande participation citoyenne à l’œuvre commune de transformation qualitative et durable de notre pays.

Bonne fête à toutes et à tous,
Tous ensembles pour un Burkina émergent ;
Je vous remercie.



Christophe-André Frassa, Sénateur Représentant les Français établis hors de France

Je connais le Burkina Faso depuis maintenant plus de dix ans. J’y reviens régulièrement et j’y compte de nombreux amis. Mais, plutôt que de parler de ce beau pays que j’ai appris à aimer, je souhaiterais évoquer une expérience nouvelle, jusque-là rêvée...
Lire la suite

Patrick Poivre d'Avor, journaliste

«Le Burkina Faso : Pays passionnant, travailleur et qui croit en lui : on ferait bien de s’en inspirer... »
Lire la suite
Elisabeth Guigou, présidente de la commission des affaires étrangères française,

qui, recevant Blaise Compaoré le 5 juin 2013, a déclaré « Monsieur le Président de la République, merci. Ces applaudissements, qui ne sont pas systématiques dans notre Commission, témoignent de notre gratitude pour le rôle que vous jouez et pour la vision que vous avez du développement de votre pays et du continent africain…»
Lire la suite
ACCUEIL LE CISAB BURKINA FAS...CINANT BF.INFO ADHESION CONTACT

24 Avenue Perrichont, 75016 Paris France
Email : cisabinfo@aol.com
Tél : +33 1 42 30 78 00