ACCUEIL LE CISAB BURKINA FAS...CINANT BF.INFO ADHESION CONTACT

22ème UCIP


Discours du Président du Faso lors du 22ème Congrès mondial de l’UCIP

Ouagadougou, le 14 septembre 2010

Eminentes personnalités du monde religieux ;
Mesdames et Messieurs les Chefs de missions diplomatiques ;
Mesdames et Messieurs les représentants des organisations internationales et interafricaines ;
Mesdames et Messieurs le congressistes ;
Honorables invités ;

Le peuple burkinabè est honoré d’accueillir le 22ème congrès mondial des communicateurs organisé par l’Union catholique internationale de la presse (UCIP), qui se réunit pour la première fois en terre africaine, en 80 ans d’activité.

Je salue les éminentes personnalités, les journalistes et l’ensemble des structures associatives venus participer à ce rendez-vous du partage d’expériences et d’idées.

Je voudrais particulièrement rendre hommage au rôle actif joué par l’Union catholique africaine de la presse ainsi que sa section du Burkina Faso (UCAP Burkina) pour avoir assuré l’organisation et la tenue dans les meilleures conditions, de ce forum international.

Honorables invités ;
Mesdames Messieurs ;

Les hommes et les femmes exerçant les métiers de l’information et de la communication jouent le même rôle sur tous les continents même si pour des raisons historiques et culturelles, leurs expériences peuvent être différentes.

Les valeurs humaines et spirituelles véhiculées par votre association sont porteuses d’espoir, de fraternité et de paix. Elles la prédisposent ainsi dans ses dimensions internationale, régionale et nationale, à être un acteur majeur dans la promotion de la démocratie, de la bonne gouvernance, du développement économique et social, gages d’une société mondiale épanouie et solidaire.

C’est pourquoi, un puissant mouvement de soutien et d’encouragement mérite d’être construit autour ce cette Union.

Les présentes assises constituent un cadre idéal pour le renforcement des actions des femmes et des hommes dans la perspective de bâtir un monde de paix et de justice.

L’implication d’autres confessions religieuses aux activités du présent congrès indique l’attachement de votre association à la promotion des valeurs fondamentales de fraternité et de solidarité.

Je me félicite de cette vision qui invite à entrer en dialogue avec les autres croyants dans le respect de la laïcité.

La tolérance, marquée du dialogue fraternel et fécond qui caractérise la diversité religieuse de notre pays est incontestablement l’un des socles sur lequel la nation burkinabè est bâtie.
Nous nous réjouissons de cette symbiose entre les différentes religions à un moment où les fondamentalismes religieux de tous ordres, font courir des menaces à la paix.

Nous avons besoin de la pluralité des croyances et des religions, d’être aussi interpellés sur ce qui nous est donné de commun et surtout de nous définir un horizon partagé.

Vous êtes un des vecteurs de cette diversité dans un monde en quête permanente de justice, de paix et de développement.

Mesdames, Messieurs ;

Le thème du congrès de Ouagadougou qui porte sur « les médias au service de la justice, de la paix et de la bonne gouvernance dans un monde d’inégalités et de pauvreté » traduit la détermination des communicateurs à jouer pleinement leur partition dans la construction d’une société mondiale prospère et solidaire.

Les différentes confessions religieuses et surtout les journalistes, membres actifs de l’UCIP doivent jouer un rôle éclairé dans l’information et l’éducation des populations.
Nous apprécions la hauteur des vues ainsi que la conscience que les membres de l’UCIP ont de leur responsabilité dans les différents médias où ils exercent.

Vous êtes des acteurs essentiels dans la diffusion des messages, aussi bien pour la bonne et saine information du public, que pour le bien-être de la société.

Vous devez continuer avec courage, sacrifice et professionnalisme à vous investir dans l’édification d’un monde débarrassé des multiples maux qui entravent son épanouissement intégral.

Dans ce sens, les efforts que le Burkina Faso déploie pour une résolution durable des crises en Afrique s’inscrivent dans la promotion de la culture de la paix et du dialogue.

La consolidation des acquis réalisés et l’accélération de la dynamique de développement engagée dans nos Etats nous commandent d’œuvrer solidairement pour la préservation de la paix et pour l’atteinte des objectifs de prospérité partagée.

Mesdames, Messieurs ;
Chers congressistes ;

En attendant d’examiner avec une bienveillante attention les conclusions qui sortiront de votre forum, je souhaite plein succès à vos travaux et déclare ouverte le 22ème congrès mondial de l’Union catholique internationale de la presse.

Bon séjour à toutes et à tous.





Ségolène Royal, Présidente de l’AIRF (Association Internationale des Région Francophone),

qui a salué : « la sagesse, l’expérience, la volonté toujours renouvelée, et les ambitions du Président Blaise Compaoré de toujours faire avancer son pays, la sous-région et l’Afrique. » et d’ajouter : « Le Burkina peut compter sur moi dans sa volonté de redorer son image à l’étranger… ».
Lire la suite
Andris Piebalgs, Commissaire européen en charge du Développement

qui a rappelé : « le rôle central du Burkina Faso dans le maintien de la sécurité régionale – et le développement local » et de préciser « Dans notre revue à mi-parcours, le Burkina a reçu la note la plus élevée de tous les pays et nous pourrons augmenter l'enveloppe de la coopération à 20%, soit un montant de 100 millions d'euros… »
Lire la suite
Le Président de la banque Mondiale, Monsieur Jim Yong Kim,

qui a déclaré : « Je veux faire du Burkina Faso, un modèle de réussite de ma politique d’éradication de l’extrême pauvreté et de prospérité partagée. Le Burkina Faso est un modèle de réussite politique, de celle que je veux imprimer à la Banque Mondiale... » Washington le 13 octobre 2013
Lire la suite
ACCUEIL LE CISAB BURKINA FAS...CINANT BF.INFO ADHESION CONTACT

24 Avenue Perrichont, 75016 Paris France
Email : cisabinfo@aol.com
Tél : +33 1 42 30 78 00