ACCUEIL LE CISAB BURKINA FAS...CINANT BF.INFO ADHESION CONTACT

CNLS-IST


Discours de Blaise Compaoré à l'occasion de la Session extraordinaire du bureau du CNLS-IST

le 14 mai 2010.

Mesdames et Messieurs les membres du Bureau du Conseil National de Lutte contre le VIH/Sida et les IST ; Mesdames et Messieurs les représentants des institutions et organismes de coopération bilatérale et multilatérale ;
Mesdames, Messieurs ;

L’engagement résolu de l’ensemble de la communauté nationale et la qualité du partenariat international ont été déterminants pour l’atteinte de résultats encourageants dans la lutte contre le VIH Sida et les IST au Burkina Faso.

Au regard des progrès significatifs qui suscitent l’espoir de parvenir à l’éradication de ces fléaux, il importe pour toutes les parties prenantes, de fédérer leurs initiatives visant à endiguer la pandémie.

C’est pourquoi je salue la tenue ce jour, de la première session extraordinaire du Bureau du Conseil national de lutte contre le sida et les IST au titre de l’année 2010, consacrée à l’évaluation de la situation actuelle et des perspectives de financement des actions futures de prévention et de prise en charge.

Mesdames et Messieurs les membres du Bureau du Conseil National de Lutte contre le VIH/Sida et les IST ; Honorables invités ;

L’opérationnalisation des cadres stratégiques de lutte contre le VIH/Sida et les IST a été particulièrement concluante au triple plan organisationnel, programmatique et financier.

La riposte contre la pandémie, fondée sur un engagement politique déterminé, s’est traduite par une forte mobilisation sociale et la mise en place d’un cadre favorable à la coordination et à l’exécution efficiente des interventions.
Elle a abouti à la sensibilisation effective de toutes les couches socio-professionnelles, à une baisse considérable de la prévalence du VIH et à l’amélioration de l’accessibilité aux soins par les Anti-Rétro-Viraux (ARV), grâce à la gratuité du traitement depuis le 1er janvier 2010.

De même, le niveau de mobilisation des ressources qui se situe à 90% en moyenne par an de 2006 à 2009, est largement satisfaisant.

Honorables invités ; Mesdames, Messieurs ;

Tout en saluant les succès immenses enregistrés au cours de ces dernières années, il convient de multiplier les efforts pour relever les défis énormes qui subsistent en termes d’atteinte des objectifs du millénaire pour le développement.

L’élaboration d’un troisième Cadre stratégique de lutte contre le VIH Sida et les IST pour la période 2011 - 2015, répond à notre ambition partagée de promouvoir la sécurité humaine à travers une plus grande implication des partenaires techniques et financiers, nationaux et internationaux, du mouvement associatif et communautaire et le renforcement des services biologiques, médico-techniques et cliniques.

L’analyse de l’état actuel des disponibilités financières et des perspectives de mise en œuvre de ce plan indique un besoin urgent de financement de l’ordre de 214 milliards de francs Cfa.
Les incertitudes créées par une baisse tendancielle des ressources consacrées à l’élimination du VIH Sida et des IST pourraient lourdement compromettre les acquis d’un quart de siècle d’efforts soutenus.


Mesdames et Messieurs les membres du Bureau du Conseil National de Lutte contre le VIH/Sida et les IST ; Mesdames, Messieurs ;

Les réflexions à mener au cours de la présente session devront nous permettre d’élargir nos capacités d’actions et de mobiliser les appuis techniques et financiers indispensables.

Je rends hommage à l’ensemble des partenaires techniques et financiers pour leur soutien constant.

Je leur exprime ma gratitude pour les propositions, les annonces et les engagements d’appuis qu’ils prendront en ce jour, pour 2010 et les années à venir.

En formant le vœu que les conclusions de nos assises favorisent une mise en œuvre harmonieuse des orientations futures de la lutte, je vous invite à participer activement aux échanges et déclare ouverts les travaux de la session extraordinaire du Bureau du Conseil national de lutte contre le VIH/Sida et les IST.

Je vous remercie.



Le Professeur Jacques Barrat

Jacques Barrat
En tant que professeur de géopolitique (Université Panthéon-Assas Paris 2) et ancien diplomate, j’ai, je dois le dire, une admiration certaine pour l’action que le président Compaoré a menée ces dernières années. Pour moi, il est d’abord le président qui a su relancer la croissance burkinabè dans le contexte d’un pays stable,...
Lire la suite

Le Burkina Faso vu par...
Sari Suomalainen , Représentante de l'Union Européenne

En poste depuis trois ans au Burkina Faso, Madame Suomalainen, Chef de la Délégation de la Commission Européenne, s'est confiée au quotidien Sidwaya.
Au cours de ce long entretien la représentante de l'Union Européenne s'est exprimée sur les divers aspects de la vie économique, sociale et politique au Burkina Faso, sans langue de bois.
Lire la suite

François-Bernard Mâche,
Membre de l'Institut

« Quelques impressions d'un visiteur au Burkina Faso. Il est des signes qui ne trompent pas dès le premier regard sur un pays. Je ne connaissais pas le Burkina Faso ni l'Afrique noire en général, mais ce que j'ai vu en neuf jours, si partiel que ce soit, me paraît révélateur. Et certaines choses que je n'ai pas vues, malgré mes attentes un peu naïv...
Lire la suite
ACCUEIL LE CISAB BURKINA FAS...CINANT BF.INFO ADHESION CONTACT

24 Avenue Perrichont, 75016 Paris France
Email : cisabinfo@aol.com
Tél : +33 1 42 30 78 00