ACCUEIL LE CISAB BURKINA FAS...CINANT BF.INFO ADHESION CONTACT

Le Burkina-Faso vu par...

LE BURKINA FASO VU PAR...
Le Professeur Jacques Barrat


Jacques Barrat
En tant que professeur de géopolitique (Université Panthéon-Assas Paris 2) et ancien diplomate, j’ai, je dois le dire, une admiration certaine pour l’action que le président Compaoré a menée ces dernières années. Pour moi, il est d’abord le président qui a su relancer la croissance burkinabè dans le contexte d’un pays stable, uni, et en paix, choses relativement rares hélas en Afrique. Mais bien plus encore, il est l’inventeur d’une nouvelle diplomatie africaine qui est d’autant plus dynamique qu’elle est débarrassée des vieilles lunes tiers-mondistes et des oripeaux du misérabilisme crypto-marxisant qui perdure encore chez certains intellectuels ou supposés tels. Comme me l’avait confié Pierre Messmer il y a peu de temps : « Le Président Compaoré est un bon diplomate parce qu’il est pragmatique. Son bon sens de militaire lui fait aborder les problèmes conflictuels avec le réalisme qui est nécessaire à de bonnes solutions de terrain. J’ai pour lui de la sympathie et de l’admiration. »



Claude Sérillon,
Journaliste

« Retour à Ouaga. Je reprends des habitudes : l'hôtel, les amis, les invités de Rideau Rouge que je retrouve ... le Président détendu, officiel et puis le soir en sa résidence face à un orchestre de djembés magnifiques... Sous la chaleur de la nuit du Faso le plus étrange est sans doute le calme et les tempêtes : le calme qui préside aux rencontres...
Lire la suite

Dominique Richard,
Député de Maine-et-Loire, Conseiller Régional des Pays de la Loire

« Le Burkina est, parmi les pays de la région, tout à fait particulier : il a toutes les raisons de se lamenter sur la multiplication des handicaps et des difficultés : absence de ressources naturelles, accès insécurisé à la mer du fait des situations togolaises et ivoiriennes, pression des Etats Unis sur le prix du coton, avancée du Sahel...
Lire la suite

Béchir Ben Yahmed,
Jeune Afrique l'Intelligent

« Si l'argent suffisait pour enclencher le développement, ou l'accélérer, les pays producteurs de pétrole, qui en disposent à profusion, se seraient développés plus vite que les autres. Or, les exemples du Nigeria, de la Libye et de bien d'autres pays « enrichis » par « l'or noir » prouvent le contraire. Comparons, par ailleurs, le Burkina, pauvre ...
Lire la suite
ACCUEIL LE CISAB BURKINA FAS...CINANT BF.INFO ADHESION CONTACT

24 Avenue Perrichont, 75016 Paris France
Email : cisabinfo@aol.com
Tél : +33 1 42 30 78 00