ACCUEIL LE CISAB BURKINA FAS...CINANT BF.INFO ADHESION CONTACT

Le Burkina-Faso vu par...

Owanto, artiste gabonaise, représentant le Gabon à la Biennale de Venise 2010


Ce séjour restera dans ma mémoire comme un des plus beaux souvenirs de ma vie. Ce fût un retour aux valeurs essentielles.

J'essaye, dans notre monde agité et bouleversé, où nous sommes si facilement distraits ou perdus, de préserver cette confiance en la vie, de garder un peu de cette paix et forces intérieures si précieuses que j'ai observées chez les Burkinabè.
Lorsque je peins je connais bien cet espace intemporel, celui de la vérité du plus profond de l'être.

Le Président du Faso, Blaise Compaoré, que j’ai eu l'honneur et le plaisir de rencontrer, est à l'image de son peuple, il inspire respect et dignité. Il en est de même pour son épouse Chantal « un soleil » de chaleur humaine, d'élégance naturelle et de joie de vivre.

Il est particulièrement important pour moi, artiste, dont la vocation est de poser des questions au public et de communiquer aux autres un message d'espoir, de consolider ma foi pour pouvoir mieux transmettre. Cette rencontre avec le Faso m'a aidé à mieux aimer, à mieux porter en moi l'Afrique et l'humain universel et à exposer avec plus d'éloquence des symboles qui ont l'ambition de mettre en avant la race humaine.

Il est des rencontres qui sont des rendez-vous pour le cœur. Celle avec le Burkina Faso est un rendez-vous du cœur.

Le « Où allons-nous? » de mes œuvres, qui questionne nos directions et nos choix, trouve aussi les réponses simples dans l'essentiel. « Le Phare de la Mémoire » de ma proposition africaine à la Biennale de Venise... c'est la mère, l'enfant, le père, la famille. C'est la maman, la grand-mère et l'oncle, le respect du village et des anciens. C'est notre culture animiste, la forêt ou le désert confondus, le ciel et les étoiles, la terre et la mer, notre relation avec la Nature et le Grand Tout, le respect de nos ancêtres et de toutes les croyances.

45 degrés, à l'ombre du manguier ...Le repas est offert et partagé au village et avec le village du Délégué Général du Fespaco, Michel Ouedraogo et sa charmante épouse qui nous gâte. Tout d'abord le cortège de salutations et de bienvenue de toute la famille. Nous nous régalons d'autant de générosité. La scène de sérénité des familles restant ensemble des heures assises sous les manguiers restera un beau message d'amour d'un monde ô combien plus cohérent et harmonieux. Que Dieu vous garde tous !


PJ


Pierre Schoendoerffer,
De l'Institut de France - Académie des Beaux Arts

« Le Burkina Faso ce fut, pour moi, une découverte mémorable. Je croyais connaître un peu l'Afrique parce que j'ai des amis africains et des compagnons de guerre aussi chenus que moi. J'ai découvert ce que j'espèrais, sans trop y croire. J'y ai rencontré des responsables de haute qualité, qui de surcroît avaient la foi dans leur mission. Et la joie...
Lire la suite

Claude Sérillon,
Journaliste

« Retour à Ouaga. Je reprends des habitudes : l'hôtel, les amis, les invités de Rideau Rouge que je retrouve ... le Président détendu, officiel et puis le soir en sa résidence face à un orchestre de djembés magnifiques... Sous la chaleur de la nuit du Faso le plus étrange est sans doute le calme et les tempêtes : le calme qui préside aux rencontres...
Lire la suite

Dominique Richard,
Député de Maine-et-Loire, Conseiller Régional des Pays de la Loire

« Le Burkina est, parmi les pays de la région, tout à fait particulier : il a toutes les raisons de se lamenter sur la multiplication des handicaps et des difficultés : absence de ressources naturelles, accès insécurisé à la mer du fait des situations togolaises et ivoiriennes, pression des Etats Unis sur le prix du coton, avancée du Sahel...
Lire la suite
ACCUEIL LE CISAB BURKINA FAS...CINANT BF.INFO ADHESION CONTACT

24 Avenue Perrichont, 75016 Paris France
Email : cisabinfo@aol.com
Tél : +33 1 42 30 78 00